Le 17 janvier doit être pour tout humaniste, pour tout démocrate et pour tout amoureux de la liberté dans le monde, et en Belgique, une date à marquer d’une pierre blanche. Le 17 janvier 1961, la liberté d’un peuple, sa démocratie et les idéaux portés par les progressistes congolais, africains, belges furent assassinés lorsque Patrice Emery Lumumba rendit son dernier soupir sous les balles de ses ennemis. Premier premier Ministre du Congo, il luttait avant tout pour le respect de la dignité humaine et pour l’égalité entre tous les Hommes sans tenir compte de leur couleur de peau, de leur sexe, ou de leur origine sociale. Par sa vision, sa résistance au colonialisme et sa pratique politique admirable, il est devenu le symbole de l’indépendance africaine et une référence en matière de lutte contre l’injustice.

Pour toutes ces raisons, il est important par nos actions de perpétuer sa mémoire ainsi que celle de toutes les victimes du colonialisme chaque 17 janvier partout où nous nous trouvons.

Pour le CMCLD,
Le Coordinateur,
Kalvin SOIRESSE NJALL