Lorsque le Collectif « Mémoire coloniale et lutte contre les discriminations » a entrepris de (re)-poser le séculaire problème des discriminations en général et du racisme en particulier, et des solutions de notre temps pour les combattre, une question s’est imposée au groupe, lancinante et incontournable : depuis le temps que durent ces discriminations, nous sommes-nous jamais demandé d’où elles viennent, quels sont leurs fondements, c’est-à-dire les éléments sur lesquels il importera de travailler aussi bien à long terme qu’à court terme ? Pourquoi persistent-elles avec une telle prégnance dans la société ?

À une question aussi vaste, il n’est pas aisé de répondre. Elle peut en effet s’aborder sous bien des angles, et dans bien des situations. Il fallait donc circonscrire le cadre de la première réponse que le Collectif proposait de lui donner. Le choix s’est porté sur l’analyse des fondements des discriminations subies par les Africains et principalement les Africains subsahariens en Belgique.

[pdf_attachment file= »1″ name= »Téléchargez le document en entier »]